Les Interfaces Multitouch

Interfaces innovantes : un nouveau rapport à l’information numérique

Les recherches autour de nouvelles interfaces ne sont pas récentes, mais certaines techniques apparaissent aujourd’hui dans la vie quotidienne au travers de nouveaux appareils ou de nouvelles applications. Les plus visibles actuellement sont certainement les interfaces tactiles.L’annonce de l’iPhone par Apple en janvier 2007 et la présentation au grand public de son interface tactile multipoints met en évidence l’utilité et l’aspect naturel/intuitif de nouveaux modes d’interaction avec l’ordinateur dans un contexte mobile communicant.Microsoft a fait récemment la démonstration de “Surface”, reprenant des techniques semblables à celles de l’iPhone appliquée à une table/écran. Les applications potentielles sont nombreuses, de la table de réunion (aspects collaboratif) à la borne commerciale (boutiques, hôtels…). Windows 7 (2010) intégrera nativement le muti-touch. Déjà, plusieurs groupes travaillent sur les techniques matérielles ou logicielles permettant de développer de nouvelles applications adpatée. Jeff Han, fondateur de la société Perceptive Pixel prépare même un système d’exploitation pensé nativement pour ce type d’interfaces. À coup sûr, ces trois exemples lèvent un voile sur l’avenir proche de nos modes d‘interaction avec une partie des appareils informatiques qui constituent notre environnement. Il s’accompagnera probablement de nouvelles techniques d’interaction liées à la reconnaissance vocale ou visuelle ou aux méthodes d’identification à distance de type RFID. Ces nouvelles interfaces ont la particularité de s’adapter de façon élégante dans des contextes ou l’ordinateur traditionnel n’a pas une place naturelle. De cette adaptation naîtrons certainement de nouveaux besoins et de nouvelles applications parmi lesquelles :

  • l’accès mobile à l’Internet et ses différents services
  • les bornes interactives en général, de la table/écran au panneau publicitaire en passant par l’écran d’information
  • toutes les activités qui ont trait à l’exploration d’univers en 2 ou 3 dimensions : jeux vidéos, jeux en ligne, Google Maps, applications éducatives, imagerie médicale…
  • des applications pédagogiques (travail collaboratif, tableau numérique…)

Plateforme Emna3D

Notre premier axe de travail concerne le développement d’un framework pour la programmation d’applications entièrement basées sur ces nouveaux paradigmes (certains travaux “libres” apparaissent déjà : http://nuigroup.com/). L’objectif est de rester dans un univers où l’utilisateur ne porte aucun appareil spécifique qui limite sa liberté de mouvement naturelle et dans un contexte de mise en œuvre matérielle possible à court terme. Le noyau d’Emna3D est en cours de développement. Ecrit entièrement en C/C++, multi-plateforme, il repose sur le moteur graphique Ogre3D. Il s’interface actuellement avec des prototypes de dalles tactiles multitouch de la société IRTouch mais une couche d’abstraction des interactions tactile permet à terme l’utilisation d’autres appareils.Le second aspect porte sur la conception et le développement d’applications originales à partir de ce framework dans le domaine de l’entreprise et/ou de l’enseignement supérieur (applications pédagogiques). Dans ce cadre, les principaux points de réflexion sont :

  • les problématiques de représentation logicielle de l’information consultée ou saisie par l’utilisateur (ou le groupe d’utilisateurs) principalement au niveau graphique, mais pas seulement,
  • les problématiques de personnalisation dynamique (notion de programme) de cette représentation à l’utilisateur et la création plus ou moins automatisée de ce contenu,
  • les aspects coopératifs ou collaboratifs (comment un groupe d’utilisateurs peut utiliser collectivement l’outil ?),
  • l’influence de l’interface elle-même sur le comportement de l’utilisateur (ergonomie) et sur la présentation des informations,
  • les outils/interfaces de développement de telles applications.